Quelle belle Semaine Sainte, quel beau triduum pascal vécus dans notre église

Notre Dame de Nazareth à Trets ; mais au fait qu’est ce qu’un « triduum pascal « ?

Mot latin signifiant : un espace de trois jours. « le triduum pascal », qui va de la messe du soir le jeudi Saint au dimanche de Pâque inclus, est le centre de gravité de l’année liturgique. De la Cène à la Résurrection s’écoulent ces trois jours auxquelles le Seigneur a souvent fait allusion dans l’évangile et qui, ensemble, constituent le Mystère Pascal.

D’année en année une  participation de paroissiens et de fidèles plus nombreuse.

Ferveur, ardeur, recueillement furent les maîtres mots de ce temps liturgique.

Les célébrations se sont déroulées humblement, simplement comme le souhaitait le père Michel Pierre, celui-ci fut accompagné par deux servants de messe de grande qualité ce qui donné une belle allure aux célébrations, la partie chorale, nouveaux chants et un Exultet remarquablements interprétés. Des lecteurs jeunes dynamiques, nouveaux venus dans la paroisse. Grâce à votre générosité l’église a  pu être fleurie de ces magnifiques bouquets de fleurs jaunes et blanches, un grand merci ! Une organisation discrète et professionnelle pour le ménage de l’église et la technique du son à la lumière. A la Vigile le grand  feu sur le parvis de la place symbole de lumière, de la lumière du Christ ressuscité, de la lumière qui est en nous.

Très bon temps pascal à toutes et tous.

Emmanuel

Le jeudi Saint

Lors de la dernière Cène, Jésus a offert son Corps et son sang en nourriture à ses Apôtres. La célébration du Jeudi Saint fait mémoire du Lavement des pieds, qui a la même signification que l’Eucharistie: Jésus est venu pour se faire serviteur et offrir sa vie.

Le vendredi Saint :

Dans la liturgie du Vendredi Saint, nous méditons le mystère de la mort du Christ et nous adorons la Croix, sur laquelle l’œuvre du salut est accomplie.

Suite à ce combat victorieux, l’Eglise contemple le Christ au tombeau, dans le “repos” du Samedi Saint. Elle est comme Marie, parfaite croyante qui conserva la foi et qui espéra contre toute espérance en la résurrection de Jésus.
Après la longue veille dans l’obscurité de la Vigile pascale, l’Alléluia de la résurrection retentit de nouveau. Le feu de l’amour de Dieu illumine la nuit:

LE CHRIST A VAINCU LA MORT, ET NOUS AVEC LUI.